Le kushti et le kabaddi au Pendjab
Voir l'image d'origine  Le kushti et le kabaddi au Pendjab-
  • Film de Narinderpal Singh Chandok
  • Durée : 52 min - 2014 - Inde
  • Volume 10 de la collection "Le tour du monde des arts martiaux". Contrairement à de nombreux documentaires qui font état des techniques des arts martiaux, les films de la collection "Le tour du monde des arts martiaux" situent ces sports dans leur contexte socio-culturel, à la recherche des liens qui les unissent à la culture du continent et du pays qui les a vus naître.


    Le kabaddi en pendjabi est un sport d’équipe très populaire dans toute une partie de l’Asie (Japon, Iran) et plus particulièrement répandu au Pakistan, au Bangladesh et dans les états indiens du Maharashtra, de l’Andhra Pradesh et du Pendjab. C’est dans ce dernier que nous nous rendons. Le mot « kabaddi », souvent scandé pendant les matches, signifie « retenir son souffle » en hindi, action importante au sport lui-même.

    Deux équipes de sept joueurs occupent les moitiés d'un terrain de jeu d'environ 12,5 × 10 mètres. Chaque équipe a cinq joueurs supplémentaires en réserve. Le match est organisé en deux temps de vingt minutes chacun (quinze minutes pour les femmes), avec une pause de cinq minutes entre les deux pour que les équipes puissent changer de côté. Les matchs sont organisés selon l’âge et le poids des joueurs.

    Le kushti, également appelé pehlwani ou pahlavani, est une forme de lutte traditionnelle indienne ou l’on s’enduit le corps de terre. Autrefois, ce sport ancien était très renommé en Inde. Il a aujourd’hui tendance à disparaître. Toutefois, certains se battent pour maintenir leurs traditions. Les lutteurs ont une discipline de vie et un régime alimentaire stricts à base de lait, ghee, œufs, chappattis.