Lire, volume 3
Voir l'image d'origine  Lire, volume 3-
  • Film de Gérard Courant
  • Durée : 99 min - 2013 - France
  • Initiée par Gérard Courant en 1986, Lire est une série cinématographique de portraits filmés qui montre, en un seul gros plan-séquence fixe et sonore de 3 minutes 20 secondes, un écrivain qui lit le début de son dernier livre publié. Ce troisième volume comprend les N°51 à 75 de cette série. « C’est là que notre démiurge se penche avec sollicitude sur le sort de ceux dont le métier, l’activité n’est pas de se montrer, mais de se servir des mots, je veux parler, bien sûr, des écrivains. Gérard Courant leur offre une série sonore. "Enfin on y est", se disent les malheureux auteurs, mais ils ne savent pas à quoi ils se prêtent. La série Lire est un cinématon sonore (même plan, même format, même temps…) dans lequel un écrivain lit les premières pages de son dernier livre jusqu’à épuisement de la bobine. Le résultat : certains écrivains (pas tous heureusement) ne savent pas lire leur propre texte. Est-ce donc que leurs récits n’ont pas subi l’épreuve du "gueuloir" ? Est–ce donc que la musique n’est pas bonne ? » (Alain Paucard, livre Cinématon, éditions Henri Veyrier, 1989).


    Série cinématographique couronnée par l’Académie Française en 1993.


    51 – Pierre Restany lit 60 / 90 Trente ans de Nouveau Réalisme (éditions de la Différence) 52 – Alain Paucard lit Les Criminels du béton (éditions Les Belles lettres) 53 – Dominique Noguez lit Les Derniers Jours du monde (éditions Robert Laffont) 54 – François Taillandier lit Jorge Luis Borges (éditions François Bourin) 55 – Jean Dutourd, de l'Académie Française, lit Le Vieil homme et la France (éditions Flammarion) 56 – Peter Berling lit Les Enfants du Graal (éditions Jean-Claude Lattès) 57 – Dimitri T. Analis lit Pays exclusif (éditions Obsidiane) 58 – Dominique Noguez lit Dans le bonheur des villes : Rouen, Bordeaux, Lille (éditions du Rocher) 59 – Alain Paucard lit Je t’appartiens (éditions du Rocher) 60 – Sarah Vajda lit Contamination (éditions du Rocher) 61 – Luc Moullet lit Politique des acteurs Garry Cooper John Wayne Cary Grant James Stewart (éditions Cahiers du cinéma) 62 – Dominique Noguez lit Lénine Dada (éditions le Dilettante) 63 – Elvire Maurouard lit La Joconde noire (éditions du Cygne) 64 – Grégoire Lacroix lit Les Euphorismes de Grégoire (éditions Max Milo) 65 – Rosette lit Le Grand méchant père (éditions Grasset) 66 – Philippe de Saint Robert lit Écrire n’est pas jouer (éditions Hermann) 67 – Gabriel Matzneff lit Les Émiles de Gab la Rafale (éditions Léo Scheer) 68 – Christian Giudicelli lit Tunisie, saison nouvelle (éditions Gallimard) 69 – Raphaël Sorin lit Les Terribles (éditions Finitude) 70 – Alfred Eibel lit François Nourissier, Les chiens à fouetter, le Dilettante (Revue littéraire, n°41, septembre 2009, éditions Léo Scheer) 71 – Jean Berteault lit Nous n’irons pas à Barbizon (éditions Lanore) 72 – Jean-Claude Moireau lit Jeanne Moreau (éditions Flammarion) 73 – Roger Odin lit Les Espaces de communication Introduction à la sémiopragmatique (éditions PUG) 74 – Vincent Nordon lit La Chinoise orpheline (éditions Balland) 75 – Vincent Nordon lit Straub/Huillet, non merci ? – la plainte d’un ami (éditions Les presses du réel)


    BONUS :


    "Philippe de Saint Robert et l’Académie Française" (2009, 11')"